• Homepage
  • Articles
  • Joyaux de la cour impériale russe à Amsterdam jusqu’à la fin septembre 2020

Joyaux de la cour impériale russe à Amsterdam jusqu’à la fin septembre 2020

lundi juin 29, 2020
Joyaux de la cour impériale russe à Amsterdam jusqu’à la fin septembre 2020

Exposition «Bijoux! L’éclat de la cour de Russie» au parc des expositions Hermitage-Amsterdam durera jusqu’à fin septembre 2020.

https://hermitage.nl/nl/

Il s’agit d’unе exposition unique qui montre aux visiteurs les innombrables richesses de la cour impériale russe. Lors de l’exposition, vous pouvez voir 300 pièces (la moitié des bijoux, environ 50 robes et 50 peintures), démontrant la vie brillante de la cour russe: bijoux, costumes, robes de bal, de plus qu’une galerie de portraits. Tout cela donne une idée de la vie des empereurs et des impératrices russes, ainsi que des familles aristocratiques du XVIIIe – début du XXe siècle. La présente collection de bijoux de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg a été constituée au fil des siècles comme une collection impériale, avec seulement les meilleures œuvres d’art qui s’y trouvent. Devant les visiteurs de l’exposition apparaissent les chefs-d’œuvre de Cartier, Lalique, Tiffany, Faberge et d’autres maîtres moins connus.

 

      

L’un des chefs-d’œuvre présenté et incontournable est très certainement le bouquet de fleurs en pierres précieuses appartenant à l’impératrice Elisabeth 1re (impératrice de Russie 1741-1762). Le bouquet a été créé en 1740 par le joaillier de la cour Jeremy Pozier d’origine franco-suisse. Parmi ses clients réguliers figuraient des membres de la famille impériale, des courtisans et des nobles de Saint-Pétersbourg. Confectionnée à l’origine comme une broche, elle a été transformée au XIXe siècle en vase avec des fleurs. Un bouquet mesurant 14 sur 12,5 centimètres est composé de pierres précieuses serties d’argent, l’or est utilisé pour fabriquer des tiges et des pousses. Quatre cents diamants encadrent de précieux saphirs, rubis, chrysolites, topazes et émeraudes. Pour la vivacité, le maître a fixé sur le bouquet une petite figure d’insecte sur une branche d’émeraude. Elisabeth 1re portait souvent cette broche pendant les bals pour montrer la richesse, la force et la puissance de la cour impériale russe.

 

Un autre exemple de l’art joaillier est une boîte à bijoux parsemée de près de 400 pierres précieuses et camées multicolores. Un écrin octogonal pesant environ trois kilogrammes est fait d’argent doré avec des plaques de cristal de roche ovales insérées à l’intérieur, à travers lesquelles il reste possible d’examiner le contenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs objets sont réunis autour du thème «secrets». Les cachettes y sont dissimulées avec des messages. De nombreux «secrets» sont dédiés à l’amour. Tout d’abord, ce sont des médaillons, à l’intérieur desquels il était de coutume d’enchâsser l’image d’un être cher ou une mèche de cheveux. Ce type de bijou est connu depuis l’Antiquité, mais il est devenu particulièrement populaire au 19ème siècle. Les bijoux aux «secrets» sont des objets très personnels.

 

Une autre pièce exceptionnelle est une broche-orchidée de la fin du 19ème siècle, en or, argent, émail et diamants roses. Elle est également fortement appréciée par Jan Taminiau, le plus grand créateur de mode des Pays-Bas.

 

     Bijou artisanat craft collection jewel jewelry fashion mode hand made style création creation Russie Russia tsar

L’exposition pas à pas

Le parcours de l’exposition nous fait suivre les scènes de la vie de la société aristocratique russe des siècles passés – mariages, voyages, rencontres personnelles. Les visiteurs ont le privilège absolu de se plonger dans un luxe prodigieux.

Le hall central présente une image de bal. Les robes dans les vitrines sont disposées par paires comme si elles valsaient. Longs voiles, tissus précieux… Chaque tenue a un éventail, une tiare ou bien des bracelets et des broches. Deux des murs de la salle arborent des portraits de personnages célèbres du 19e siècle – début du 20e siècle en costumes, robes de bal et parures.

A l’étage, une vue d’ensemble de la présence des bijoux dans la vie de la cour et de l’aristocratie. Jouets pour enfants, robe du petit Alexandre Ier, outils précieux, décoration intérieure et objets de collection. L’exposition présente des objets personnels des tsars et des reines russes: une longue-vue d’Elisabeth, un écrin de Catherine et un pendentif en diamant en forme d’ancre, donné à Pierre le Grand en souvenir de sa visite à Amsterdam.

Il s’agit d’une exposition unique! Décorations de cérémonie pour dames, décorations militaires, tabatières, éventails, miniatures pour décorer la table – tout cela pendant des siècles a stupéfait les invités étrangers reçus aux palais royaux de Saint-Pétersbourg et de ses environs. Les visiteurs de l’exposition se familiarisent avec les coutumes et les traditions caractéristiques du règne des grandes tsarines russes Elisabeth 1re et Catherine la Grande, ainsi que l’impératrice Maria Feodorovna, dont le portrait d’Ivan Kramskoï sur les affiches publicitaires de l’exposition a littéralement captivé le public néerlandais! Cette exposition est une véritable carte de visite de l’histoire russe.

Ces articles pourraient vous intéresser

Salon gemmologique 2627 septembre 2020

Salon gemmologique 26-27 septembre 2020

samedi septembre 12, 2020

Vous pouvez acheter des gemmes du monde entier et des bijoux des créateurs français avec...

Extraction des diamants en Russie

Extraction des diamants en Russie

mercredi avril 1, 2020

La Russie produit 26% du volume mondiale de diamant Groupe ALROSA se spécialise dans la...

Classification des pierres en Russie

Classification des pierres en Russie

mercredi avril 1, 2020

Le défi d’un gemmologue Les gemmologues prennent en compte, lors de l’expertise des pierres, l’origine...